Indisponibilité des médicaments à base de BCG (OncoTICE et BCG-medac)

L’afmps a été informée de l’indisponibilité des médicaments OncoTICE et BCG-medac utilisés dans le traitement de certains cancers de la vessie. Dans l‘attente du retour sur le marché de ces médicaments ou de l’un d’entre eux, les experts de l’afmps suggèrent d’autres approches et émettent également des recommandations pour l’utilisation rationnelle des stocks d’OncoTICE ou de BCG-medac qui seraient éventuellement encore disponibles.

Le titulaire de l’autorisation de mise sur le marché du médicament OncoTICE, poudre pour solution pour instillation intra-vésicale a informé l’afmps de problèmes de production.

La fin probable de l’indisponibilité de l’OncoTICE est actuellement prévue, selon la firme, au 15 mars 2015.

Etant donné la pénurie en OncoTICE, le stock de médicament BCG-medac a été épuisé plus vite que prévu avec pour conséquence l’indisponibilité de ce dernier.

L’indisponibilité n’est pas limitée à la Belgique ce qui implique que l’importation à partir d’autres pays n’est probablement pas possible.
Ces dossiers sont suivis de manière rigoureuse tant au niveau national qu’européen et les firmes concernées mettent tout en œuvre pour pouvoir remettre ces médicaments à disposition le plus rapidement possible.

Dans l’attente du retour sur le marché du médicament OncoTICE, l’afmps

- suggère des approches alternatives : hyperthermie induite par micro-ondes et  administration électromotrice de médicaments

- émet des recommandations à l’attention des professionnels de la santé concernés (urologues et oncologues) pour l’usage rationnel des stocks d’OncoTICE et de BCG-medac qui seraient encore disponibles sur le marché belge.

- a recommandé aux firmes d’envoyer une DHPC (Dear Healthcare Professional Communication) aux professionnels de la santé concernés.

- demande aux professionnels de la santé concernés (urologues, oncologues et pharmaciens d’hôpitaux) de prendre contact avec l’afmps via l’adresse électronique industry@afmps.be pour signaler des stocks de médicaments qui se trouveraient encore dans les hôpitaux et qui pourraient/devraient être utilisés dans un autre hôpital.

 

Dernière mise à jour le
18/02/2015