Saisie de médicaments à destination de l’Afrique (Oxfam) : précisions

Les Douanes et l’AFMPS souhaitent apporter des précisions à la suite ducommuniqué Belga du dimanche 15 novembre 2009 « La douane a saisi des médicaments génériques à destination de l'Afrique (Oxfam) » dans lequel Oxfam Solidarité remet en question la saisie de certains médicaments.

Les Douanes confirment qu’il s’agissait bien de médicaments contrefaits lors de la saisie, en octobre 2008, de 2.200.000 pilules à l'aéroport de Zaventem. C’est la vigilance des enquêteurs à l'aéroport qui a permis la saisie. Des médicaments en vrac ont été découverts dans des sacs de toile de jute (en plaquettes thermoformées, sans notice ni emballage) lors d’un contrôle de routine, ce qui a attiré leur attention.

Les Douanes soulignent que leur contribution à la santé publique fait partie de leurs missions de base, de même qu’arrêter des produits de contrefaçon figure parmi leurs tâches essentielles.
Les Douanes déplorent également qu’Oxfam Solidarité ait établi à tort un lien entre elle et la saisie des médicaments génériques destinés à l’Afrique, alors qu’en saisissant ces médicaments génériques contrefaits, elle a contribué à la protection de la santé publique du tiers monde.

Dans le cas d’une saisie de médicaments, le partenaire des Douanes est l’AFMPS. L’AFMPS est l’autorité belge compétente en matière de qualité, de sécurité et d’efficacité de médicaments en développement et mis sur le marché. Dans la cadre de la lutte contre la criminalité pharmaceutique (contrefaçon, falsification, commerce illicite, fraude, dopage, fraude sur internet), l’Unité spéciale d’Enquête (USE) a été créée au sein de l’Agence des médicaments, qui dans cette matière, collabore directement avec les Douanes.

Les médicaments contrefaits n’offrent pas de garanties en matière de qualité, de sécurité et d’efficacité vu qu’ils sont contrefaits aussi bien au niveau de leur identité et/ou que de leur provenance. Dans le communiqué mentionné ci-dessus, il est question de « médicaments génériques », mais ceux-ci peuvent être contrefaits aussi.

A côté de ses activités de contrôle, l’AFMPS est aussi chargée d’informer les patients et le grand public afin que les médicaments puissent être utilisés de manière sûre et appropriée.

Garantir la qualité, la sécurité et l’efficacité de tous les médicaments pour tous les patients est LA priorité de l’AFMPS. La lutte contre la criminalité pharmaceutique, e.a. en matière de médicaments contrefaits, en collaboration avec les Douanes est dès lors une mission importante de l’AFMPS. La criminalité pharmaceutique ne s'arrête pas aux frontières belges, c’est pourquoi nous travaillons à une approche internationale qui puisse donner des garanties à la fois sur le plan national et sur le plan mondial.

Contact :

Douane
Lieven Muylaert, Directeur de Communication
tél.                  0032 2 576 31 36
gsm                 0032 478 65 27 72

FAGG
Bénédicte SIMON, personne de contact
tél.                  0032 2 524 84 16
e-mail              benedicte.simon@afmps.be
                       
comm@fagg-afmps.be

 

 

Dernière mise à jour le
28/01/2013