News AFMPS

Il y a 6 résultat(s) trouvé(s) sur base des critères de recherche

1-6 de 6 résultats

Le 08/04/2010, l’AFMPS a publié un communiqué relatif aux implants mammaires fabriqués par la société Poly Implant Prothèse (P.I.P.). Elle demandait alors aux distributeurs de ces implants, aux pharmaciens, aux médecins et aux personnes qui en détenaient d’en arrêter la distribution, la délivrance, l’utilisation et l’exportation dans l’attente des résultats des contrôles effectués par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS), suite à l’utilisation dans la fabrication de ces implants d’un gel de silicone différent de celui qui avait été approuvé. Les résultats de ces contrôles sont maintenant disponibles. Ils ne mettent pas en évidence de risque grave pour la santé des patientes concernées. Ces prothèses ne sont actuellement plus fabriquées.

Le Temesta solution injectable de lorazepam, utilisé pour soulager l’anxiété notamment dans le cadre des soins palliatifs, est actuellement indisponible et ce pour quelques mois, suite à une rupture d’approvisionnement d’un excipient destiné à assurer la stabilité du produit. Dans l’attente de la résolution de ce problème et pour rencontrer les besoins des patients, les pharmaciens peuvent importer un « lorazepam » injectable autorisé et commercialisé à l’étranger, sous certaines conditions.

L’Agence Fédérale des Médicaments et Produits de Santé (AFMPS) relaie l’information communiquée par la Direction Générale Centre de Crise du Service Public Fédéral Intérieur (IBZ) relative à la validité des comprimés d’iode distribués en 1999 et 2002 aux habitants d’une zone à risque aux alentours d’un site nucléaire. Ces comprimés restent parfaitement valables et efficaces jusqu’à la fin du mois d’avril 2011 malgré le dépassement de la date de péremption indiquée sur l’emballage.

La firme Janssen-Cilag, titulaire de l’autorisation de mise sur le marché du Prepulsid (cisapride), a informé l’AFMPS que ce médicament indiqué pour traiter des troubles graves de la motilité gastrique, ne sera plus disponible en Belgique à partir du 30 avril 2011. Ceci fait suite à l’arrêt de sa commercialisation en 2004 pour des problèmes de sécurité, suivi par le « Prepulsid Patient Access Program » destiné à mettre le stock restant de Prepulsid à disposition des patients qui ne réagissaient que peu ou pas à d’autres traitements. Actuellement, il n’y a plus aucun argument pour poursuivre ou instaurer un traitement par le Prepulsid.

L’AFMPS a publié en 2009 et 2010 des communiqués relatifs aux problèmes d’approvisionnement en Cerezyme et Fabrazyme et aux mesures à prendre en matière de traitement des patients concernés. De nouvelles recommandations concernant le Fabrazyme sont formulées par le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA), à l’attention des médecins spécialisés dans le traitement des patients atteints de la maladie de Fabry (affection due à un déficit enzymatique). Ces médecins sont tenus régulièrement informés de l’évolution de la situation et des recommandations en la matière.

La firme GlaxoSmithKline (GSK), titulaire de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) de l’Avandia et de l’Avandamet a décidé de retirer ces médicaments du marché belge suite à la recommandation de l’Agence européenne des médicaments (EMA) de suspendre leur AMM, en raison de l’augmentation du risque cardiovasculaire lié à leur utilisation.