Plateforme « Indisponibilités des médicaments »

A l’initiative de la plateforme « Indisponibilités des médicaments » qui rassemble tous les acteurs concernés (afmps, CBIP, INAMI, organismes assureurs, organisations professionnelles de l’industrie pharmaceutique, représentants des pharmaciens,  des pharmaciens hospitaliers, des distributeurs en gros), un point  de contact unique a été créé à l’afmps pour permettre à l’industrie pharmaceutique de communiquer la commercialisation de tout médicament autorisé ainsi que son arrêt temporaire ou définitif. L’information est adaptée tous les jours ouvrables sur le site de l’afmps.


Les médicaments autorisés et mis sur le marché peuvent être indisponibles pour deux raisons :
• un arrêt temporaire de la mise sur le marché (indisponibilité temporaire), par exemple en raison de problèmes temporaires de production
ou
• un arrêt définitif de la mise sur le marché.

Les indisponibilités temporaires peuvent entraîner de nombreux problèmes pratiques pour les divers acteurs sur le terrain et de plus poser un vrai problème pour la santé publique s’il s’agit de médicaments essentiels pour lesquels il n’existe pas d’alternative thérapeutique. Tout dépend donc de la nature du médicament et de la durée de l’indisponibilité.

Si l’indisponibilité est de courte durée, le stock est souvent suffisant pour surmonter cette courte période. Il se peut également que le médicament ne soit pas disponible dans certaines pharmacies ou chez certains vétérinaires en raison d’un problème local de distribution. Dans de tels cas, des solutions peuvent en pratique souvent être trouvées. C’est pourquoi, pour la notification d’une indisponibilité temporaire, on utilise une définition qui vise uniquement à embrasser ces cas qui, en pratique, seront vraisemblablement indisponibles sur le terrain.

Une indisponibilité temporaire doit donc être notifiée si l’on s’attend à ce que l’indisponibilité du médicament dure au moins 14 jours et ce dans les 7 jours après le début de l’indisponibilité.

Afin de réduire au minimum les éventuels problèmes dus à une indisponibilité et si possible de les éviter, l’afmps a pris l’initiative de réunir les diverses parties concernées et a lancé fin 2013 la Plateforme Indisponibilité des médicaments.

Cette plateforme a été mise sur pied avec les représentants de l’afmps, de l’INAMI et des trois organisations professionnelles de l’industrie pharmaceutique, à savoir pharma.be, FeBelGen et Bachi.

Dans une phase ultérieure, cette plateforme a été étendue aux représentants des organisations professionnelles de pharmaciens. Depuis septembre 2014, les représentants d’autres parties concernées telles que les organismes assureurs, les pharmaciens hospitaliers et les distributeurs en gros siègent également au sein de cette plateforme.
Il est ainsi possible de vérifier sur le terrain si les informations présentes sur le site web de l’afmps sont suffisantes et faciles à utiliser et si elles contribuent à une amélioration sur le terrain.

C’est pourquoi cette communication n’est jusqu’à présent adressée qu’aux professionnels de la santé Les informations pour le grand public seront communiquées ultérieurement.

Une première réalisation de la plateforme « Indisponibilité des médicaments » est le point de contact unique par le biais duquel les firmes doivent envoyer les informations sur la mise sur le marché des médicaments autorisés en Belgique ainsi que sur l’arrêt définitif ou temporaire de la commercialisation. Ce point de contact unique a permis d’avoir une vue  la plus correcte possible sur la situation du statut de commercialisation des médicaments en Belgique (97 % des données sur les médicaments autorisés ont été validées et sont donc exactes). En cas de constatation de données incorrectes, l’afmps prend les mesures nécessaires.

La création de ce point de contact unique a de plus entraîné une importante simplification administrative. Les données à notifier ont ainsi été uniformisées et elles ne sont plus à notifier qu’à une seule institution, l’afmps.
Les informations peuvent être consultées sur le site web de l’afmps (sur la page d’accueil, cadre à droite : « Médicaments indisponibles » ).

Le but est de continuer à améliorer la situation sur le marché belge grâce à l’autorégulation des entreprises pharmaceutiques et des distributeurs en gros ou encore en prévoyant des sanctions concrètes en cas de notification de problèmes d'approvisionnement qui ne serait pas effectuée à temps ou de façon correcte.

La recherche d’une situation la plus idéale possible est en effet la responsabilité de chaque acteur du domaine pharmaceutique !

 

 

 

 

Dernière mise à jour le
01/05/2015